SOS faune en détresse

Vous pouvez agir pour les animaux blessés ou en détresse

La LPO Sarthe essaie de venir en aide à la faune sauvage, notamment aux oiseaux en détresse, qu’ils soient blessés ou anormalement affaiblis. Le département de la Sarthe ne possédant pas de centre de soin, nous acheminons les animaux vers le “Refuge de l’Arche” à Château-Gontier (53), le Centre de Sauvegarde “Sauve qui Plume” à Chanceaux-sur-Choisille (37) et ONIRIS l’école vétérinaire de Nantes (44).

La LPO Sarthe coordonne un réseau de rapatrieurs bénévoles dont l’objectif est d’assurer le recueil et le transfert, dans les meilleurs délais, des oiseaux et petits mammifères sauvages blessés ou en détresse vers ces structures adaptées. De par l’éloignement des centres de soins, le réseau est plus que jamais important afin que les animaux puissent bénéficier d’un diagnostic et de soins le plus rapidement possible. 


Nous sommes donc à la recherche de nouveaux rapatrieurs bénévoles,
 notamment des personnes faisant souvent des déplacements sur ces départements
(ex. transporteurs routiers, commerciaux, étudiants,…)


Notre réseau se compose actuellement de quelques bénévoles actifs acheminant les animaux vers ces centres de soins et de 3 vétérinaires sarthois qui effectuent un premier diagnostic ou prodiguent les premiers soins quand cela est possible et selon leur capacité.

Premiers gestes à faire lors de la découverte d’un animal sauvage en détresse

– Reconnaître les vraies causes de détresse

Avant toute démarche de recueil, il est important de s’assurer que l’animal est vraiment en difficulté. Pour cela le simple fait d’observer l’oiseau suffit sans avoir nécessairement besoin de le manipuler. Si l’oiseau reste au sol alors que vous approchez et qu’il semble affaibli (Attention aux cas particuliers* : Oisillons et Martinets), s’il recroqueville une patte, s’il porte une aile plus basse que l’autre ou s’il présente des traces de saignements, il est en détresse et aura besoin de soins appropriés.

Juger d’une réelle situation de détresse n’est pas facile (surtout concernant les oisillons), mais plus de la moitié des recueils en cette saison pourrait être évitée. La faune sauvage a plus de chance dans la nature qu’élevée par les mains de l’Homme ! Nous vous remercions de votre vigilance!

– Comment je réagis ?

Lorsque vous êtes confrontés à un oiseau en détresse les conseils clés sont de :

  • rester calme pour ne pas communiquer votre stress à l’oiseau ;
  • limiter au strict minimum les contacts avec l’animal pour empêcher toute imprégnation ;
  • agir rapidement car toutes les minutes sont comptées !

– Capture et acheminement 

Après avoir déterminé que l’oiseau est réellement en détresse, la marche à suivre se présente selon quelques étapes simples :

  • Trouver un carton ou une boîte de transport adapté à la taille de l’oiseau (pas de cage). 
  • Tapisser le fond de papier journal ou d’essuie-tout.
  • Percer le carton sur le couvercle pour garantir une bonne circulation de l’air.
  • Se protéger les mains (gants) et les bras (manches longues).
  • Jeter une serviette sur l’oiseau pour l’immobiliser.
  • Placer l’oiseau dans le carton.

Identifier le carton par une fiche présentant les principales informations de recueil.
Téléchargez, imprimez et complétez la fiche.

Puis, contactez-nous au 02 43 85 96 65.

Vous pouvez télécharger notre guide Oiseaux en détresse pour avoir plus de détails sur la marche à suivre pour la capture et la contention.

* Cas particuliers

Les oisillons tombés du nid
ne sont pas forcément en détresse !

Nous pensons souvent, et à tort, qu’un juvénile au sol est en proie à tous les dangers alors que la phase d’apprentissage au sol est souvent un passage nécessaire. Dans le cas où vous êtes confrontés à cette problématique, il est souvent préférable de ne pas intervenir, ou à minima de placer l’oiseau en hauteur pour le mettre à l’abri des prédateurs avoisinant. Les parents se chargeront de la fin de l’apprentissage, continueront à le nourrir au sol et lui garantiront ainsi de meilleures chances de survie par la suite.

Martinet noir 

Étonnant oiseau qui passe sa vie en vol, un martinet adulte non blessé trouvé au sol sera incapable de décoller par lui-même. Ses pattes, très courtes, ne lui offrent pas la capacité de pouvoir se propulser pour une prise de vol à même le sol. Si ce dernier semble seulement affaibli, il pourra être relâché en lui donnant de l’eau sucrée et après quelques heures de repos (voir notre fiche conseil).

En revanche, un juvénile ou un individu blessé devra nécessairement être confié à un vétérinaire ou à un centre de sauvegarde.

Pour savoir identifier l’âge des martinets et leur porter secours, vous trouverez toutes les informations dans la fiche conseil.

Nos fiches conseils vous donneront les démarches à suivre afin de ne pas récupérer systématiquement tous les jeunes animaux dans la nature !
Fiche conseil - Oisillon tombé du nid que faire
Fiche conseil – Oisillon tombé du nid que faire ?
Fiche conseil - Oiseaux blessés que faire
Fiche conseil – Oiseaux blessés que faire ?
Fiche conseil - Martinets
Fiche conseil – Martinets

– Qui contacter ?

Refuge de l'arche centre de sauvegarde (logo)

Refuge de l’Arche – Centre de Sauvegarde
13T rue Félix Marchand – 53200 Saint-Fort (Château-Gontier)
02 43 07 24 38
Site internet

Sauve qui plume - Centre de sauvegarde (logo)

Sauve qui plume – Centre de Sauvegarde
 8 Chemin Des Hautes Rentries – 37390 Chanceaux-sur-Choisille 
02 47 55 18 06 / 06 88 41 29 45
Site internet

Centre Vétérinaire de la Faune sauvage et des Ecosystèmes

ONIRIS
101 Route de Gachet – 44307 NANTES Cedex 3
02 40 68 77 76
Facebook

LPO Sarthe
51 rue de l’Estérel – Maison de l’eau – Logement n°4 – 72100 Le Mans
02 43 85 96 65
sarthe@lpo.fr

!!! Vous êtes responsable de l’animal !!!

Scroll to top